La vie est belle magazine : Chuuuuuuuutt !

01/06/2010

Hush-Hush, ça veut dire chuuuut en anglais. Et ici, dans ce roman rondement mené par Kate White, l’actuelle rédactrice en chef du Cosmopolitan américain (ceci explique peut-être cela ?), le secret, le Hush est vraiment l’élément constitutif. L’auteure nous promène dans les labyrinthes émotionnels d’une femme récemment abandonnée par son mari à laquelle son avocat demande d’éviter de faire des vagues pour être sûre de conserver la garde de ses enfants. Inutile de dire qu’après avoir cédé aux avances du beau chirugien Keaton, elle ne s’attend pas, en revenant de prendre l’air sur la terrasse, à le retrouver la gorge tranchée dans le lit encore chaud. Qui est l’assassin ? Sait-il qu’elle était là ? De toute évidence oui. Son chat est le premier à en payer les conséquences et les menaces ne tardent pas à peser sur elle et ses enfants. Et si c’était son mari ? Ou son patron ? Ou ce drôle de psy qui rôde dans la clinique spécialisée dans les FIV où elle travaille comme free-lance ? Tout se mélange. Une seule chose est sûre, si elle veut garder ses enfants, elle doit se taire, pire : mentir et surtout découvrir toute seule qui a fait le coup. Ca ne se fera pas sans risque !

Question style et sujet, ce n’est pas le roman du siècle ! Et l’héroïne paraît manquer sérieusement de

sens psychologique. Il semble que tout glisse sur elle sans laisser de marque et sans questionnement. …

Elle n’a aucune réaction quand elle comprend qui la trahit. C’est étonnant, mais secret oblige, Kate

White révèle au compte-goutte les informations capitales. C’est assez prévisible (quoique) et finalement

distrayant et efficace puisqu’on ne peut lâcher le livre qu’une fois le mot fin écrit.

Judith Lossmann





|

|

|